les histoires de Lala

ici ou la bas… les histoires de Lala

 

la radio le samedi… 7 juin, 2008

Classé dans : la radio, l'audience et moi — vanessalala @ 15:59

c’est pas du tout comme le mardi. ni comme le jeudi. c’est… CALME! pas de cris hysteriques, pas de chef tyrannique, ni de coups de fil frénétiques… nous sommes 5… c’est véridique! uniquement 5 aujourd’hui  quand la semaine nous sommes une bonne trentaine. 5 donc et pas des moindres! Claudie au standard, Miguel à la réalisation, Arnaud en reportage et Sandrine à la presentation des journaux. que des gens que j’aime!

studio.jpg  le studio Loire

bon ok c’est pas nous sur la photo mais j’ai mes fesses sur le même fauteuil!

cet aprem’ je fais 15/19H, c’est long… mais y’a le tennis, on regarde la finale femmes de roland garros, on se raconte nos life, nos gros soucis de santé (angine, rhume et migraines) , on echanges sur nos menus du week end. moi je me repose entièrement sur mon amoureux pour ce soir et sur ma maman demain!  (en espérant qu’elle ne me fasse pas des tomates farcies! ah ah ah!!!!)

claudie vient de me glisser une recette qui me fait deja baver…. je vais la partager avec vous

prendre des feuilles de brick… mettre du chèvre frais dessus, un peu de miel, refermer tout ça, mettre au four 6 min, servir ça avec une petite salade de roquette sur laquelle vous mettez du vinaigre balsamique et quelques pignons (oui comme François Pignon) et il parait que c’est une tuerie!!!

par contre j’ai un problème… mon mec il aime pas le fromage, faudra que je vous en parle un jour de ça aussi, parce que c’est pas facile 

fromages.jpg

c’est pourtant bon le fromage non? si vous aussi vous avez un homme qui n’aimait pas le fromage et que vous avez reussi a lui faire aimer ça, je suis preneuse de tous vos temoignages et de vos conseils

 

 

 

Faut se les farcir! 5 juin, 2008

Classé dans : mes recettes de cuisine (et ses ratages) — vanessalala @ 18:29

je parle des TOMATES! les fameuses tomates farcies, un grand classique culinaire qui se transmet généralement de mère en fille. sauf que moi  je ne voulais surtout pas que ma mère me transmette ça! J’ai en effet un souvenir atroce des tomates farcies de ma maman et je me suis bien gardée de lui demander comment elle les faisait. même si je sais. Enfin à peu près. c’est un peu comme pour « la crèpe au suc » dans les Bronzés font du ski. « z’avez de la pâte? z’avez du suc’? alors vous pouvez me faire une crèpe au suc’ ». Dans tomates farcies il y a tomates et il y a… farcies. logique. et je me souviens donc des tomates farcies de ma maman ou elle fourrait sauvagement de la chair a saucisse dans une tomate avant de la mettre au four. ça faisait plein de jus, c’etait gras et pas bon. Et moi  je faisais une crise incroyable a chaque fois qu’elle nous en servait. je ne voulais surtout pas en manger, j’en avais des hauts-le-coeur. et les tomates farcies etaient alors devenues une source d’angoisse.

tomatesfarcies.jpg

Et puis vient le jour où l’on quitte le domicile familial, c’est dur au début mais d’un point de vue nutritionnel c’est une délivrance car on peut manger ce qu’on veut. et surtout ne pas manger ce qu’on veut. J’etais donc libre de ne pas manger de tomates farcies… j’avais passé pratiquement 10 ans de ma vie à les eviter, chez maman, chez mamie, dans les restos, chez les copains… jusqu’au jour où Hélène J, la reine de la cuisine à Aigrefeuille sur Maine nous a fait des tomates farcies un soir à diner. mon coeur a commencé à s’emballer quand j’ai vu le plat arriver, j’avais les mains moites et je ne savais comment éviter mon tour. Ca ne se fait pas de dire « j’aime pas ça » quand on est invités. et je me revoyais alors petite me boucher le nez et prendre un grand verre d’eau pour avaler chaque bouchée des tomates farcies de ma maman. un calvaire!!! et j’ai fais la Vanessa polie. et je me suis servie. et j’ai gouté et… j’ai aimé. je vous jure que c’est vrai. Hélène J. d’Aigrefeuille sur Maine (même si à l’époque c’etait à Vallet) venait de me réconcilier avec les tomates farcies! je n’en revenais pas. je ne sais même pas si je l’ai dis à ma maman… mais attention il ne fallait pas crier victoire trop vite. il me fallait une deuxième experience. que j’ai vécu avec un amateur de tomates farcies (sa maman doit les faire très très bien, elle!) et à la sempiternelle question « qu’est ce qu’on mange ce soir » il m’a répondu un jour  »des tomates farcies, j’adore ça! » damned, j’etais foutue! Hélène J. n’etant pas traiteur a domicile, j’ai du m’organiser. Hors de question de les faire moi même, je n’avais comme repère que le modèle familial, c’eut été une catastrophe… c’est un copain Picard qui m’a d’abord dépanné. « sortir les tomates de la boite, les mettre dans un plat allant au four, faire cuire 45 min ». Experience surgelée peu satisfaisante (et c’est important pourtant de satisfaire son homme non?)… jusqu’a ce que je repose hier la question fatidique (qu’il ne faut pas poser les filles!) Le couperet est tombé. il voulait des tomates farcies! Qu’a cela ne tienne, je suis quand même capable de faire aussi bien qu’Hélène J quand même! ou je peux au moins essayer. me voila pleine de bonne volonté, un tour sur marmiton, un coup d’oeil au cas ou chez supertoinette et un coup de main de Claudie via msn. je devais m’en sortir. mon panier sous le bras, je me suis retrouvée face au boucher qui m’a finalement vendu de la farce toute prête (alors que Didie m’avait pourtant bien expliqué qu’il fallait prendre de la chair à saucisses, mettre de l’oignon, de l’ail, du persil…) soit disant un truc de malade à base de porc, de boeuf, d’agneau et de tous les condiments et épices necessaires. genial! une fois à la maison, je me suis demandée s’il fallait d’abord faire cuire la farce ou la mettre crue dans mes tomates. personne ne pouvant répondre à ma question existentielle, je l’ai mise crue. ça sentait hyper bon, j’avais mis du riz dans le plat pour que ça absorbe le jus, ça avait l’air bien parti. mais c’etait long, hyper long, trop long même à cuire. L’homme qui a faim s’impatiente facilement, et alors que j’aurais bien laissé mon plat quelques minutes de plus dans le four, je l’ai sorti attendant le verdict de mon amateur de tomates farcies. En guise de compliments j’ai eu droit à un interrogatoire « t’as mis quoi dedans? » « c’est toi qui a fait la farce? » « pourquoi y’a pas de jus? » « pourquoi le riz il est dur? » « t’es sure que… «  STOOOP!!!! tu aimes ou pas? C’etait juste ce que je voulais savoir. et là… il me répond « ouais c’est pas mal… » en  même temps je le savais que c’etait pas les tomates d’Hélène, mais c’était pas non plus les tomates de ma mère, vous voyez? mi figue mi raisin le résultat. ou mi chèvre mi chou (je prefère cette expression la!)

1sgfxe0p1.jpg

et ce matin, je vois ma copine Laure à la radio. rapido que je vous explique. Laure je l’ai rencontrée à la radio, elle fait des ateliers de cuisine (la cuisine selon Marthe à Treillières), avec elle j’ai enregistré plein de chroniques super sympas sur la bouffe, j’aurais même adoré en faire plus mais c’est pas moi la chef (pour ne pas en dire plus!!!) et donc ce matin, on se voit, je lui parle de mon semi echec avec les tomates farcies et comme Laure a toujours le don pour parler de cuisine avec des mots tres simples, elle m’a donné plein de conseils et surtout elle m’a dit de ne pas rester sur un echec. si je l’avais ecouté j’aurais du en refaire ce soir. faut peut etre pas abuser! je te rappelle Laure qu’a la base, chromosomiquement parlant je déteste les tomates farcies! mais promis, très bientot je renfile mon tablier et je retente l’experience!

Pour ce soir, j’ai tout misé sur une salade de riz! jsuis sure de la réussir!!!

 

PS: remerciements à:

- ma maman qui malgré ses tomates farcies inmangeables sait quand même faire des trucs super bons!

- Claudie et ses conseils express sur MSN

- Laure ma coach avec qui c’est toujours un plaisir de bosser, de papoter ou de siffler un muscadet

- marmiton et supertoinette toujours dans les favoris

- Hélène J d’Aigrefeuille sur Maine hors concours tellement elle cuisine bien

 

 

 

 

 

 

« madame Lambert » 4 juin, 2008

Classé dans : la radio, l'audience et moi — vanessalala @ 11:59

je ne peux m’empecher de vous faire partager ce petit moment d’antenne. c’etait il y a… 3 semaines? peut etre un peu plus… je vous explique. nous avons a la radio un répondeur sur lequel les auditeurs peuvent laisser des messages. Très souvent ce sont des messages gentils, comme quoi ils nous aiment, qu’on est formidables (ce qui est vrai…), qu’ils se reveillent avec nous et blablabla… et parfois, c’est plus rare mais ça arrive, il y a aussi des gens qui laissent des message pas très gentils, ou qui ne sont pas d’accord avec nous (surtout avec moi, c’est bizarre!) et c’est un de ces messages que je veux vous faire ecouter. non je ne suis pas maso! c’est juste que ce monsieur sans le savoir nous a fait beaucoup rire et que son message revient souvent dans nos discussions

remettons tout ça dans le contexte:

 laeticiahallyday.jpg       jeandorrmesson.jpg 

c’est le programme télé, j’annonce l’émission de jean pierre foucault « qui veut gagner des millions » consacrée ce soir là à des couples de célébrités qui jouent en duo. et parmis les duos, un couple vraiment improbable…  Laeticia Hallyday, associée à Jean d’Ormesson (de l’academie française s’il vous plait!) et de rajouter que « le cerveau de l’un compensera le manque de cerveau de l’autre ». Que n’avais je pas dis la!!!! Daniel de Machecoul a immediatement pris son téléphone pour réagir, ce qui nous a donné un grand moment de radio!

pour en profiter sans plus attendre, cliquez sur ce ptit machin en bas ici…. (réaction télé) et si ça ne marche pas, prevenez moi! ce serait quand même dommage de ne pas en profiter

reaction télé çc’est ici qu’il faut cliquer!

 je tiens quand même à dire que je n’ai pas censuré ce monsieur et que son message est bien passé a l’antenne! ce qui reste d’ailleurs un de mes plus beaux souvenirs de ces dernières semaines! oh oui allez y insultez moi! j’adoooooore

PS: cher Daniel de Machecoul, j’adresse immediatement une lettre de protestation à votre professeur de français qui ne vous a visiblement pas appris que le verbe pallier n’est jamais suivi de « à ». on ne pallie pas à quelque chose mais on pallie tout court

petit court rapide:

 grammaire.gif

Le verbe pallier (avec deux L, qui est différent de palier = plate-forme entre deux escaliers, qui ne prend qu’un L comme dans plate-forme) qui signifie « remédier à » est transitif direct, c’est-à-dire que le complément n’est pas précédé de la préposition « à »
On dira donc « pallier quelque chose  » et non « pallier à quelque chose ».
Ex. Le cerveau de l’un pallie le manque de cerveau de l’autre.Et si l’on veut absolument employer la préposition « à », alors l’exemple se transforme ainsi :
Le cerveau de jean d’ormesson remédie au manque de cerveau de laeticia. mais c’est moins joli!

fin du cours vous pouvez aller en récré! ouaiiiiiiiiis!!!!!!

 

 

 

premiers pas… de Lala 2 juin, 2008

Classé dans : les inclassables — vanessalala @ 11:33

Tout ça parce qu’une grognasse a écrit a ma direction…  « je n’en peux plus de cette Vanessa Lambert qui donne toujours son avis sur tout et tout le temps. elle n’a qu’a faire un blog. c’est fait pour ça » .

et alors me voila! dans mon plus bel habit de lumière… (je sais ça ne se voit pas mais j’ai pas encore compris comment on faisait pour insérer des photos…)

 mon plus bel habit de lumière et si!!!!le voila mon plus bel habit de lumière!!! la classe non?

si tout se passe bien, vous devriez d’ici quelques jours tout savoir de ma vie. enfin pas tout quand même. mais j’ai envie de vous faire partager mes coups de coeur ou coups de gueule du moment, puisque « c’est fait pour ça un blog », ce qui ne m’empechera pas de continuer a dire ce que je pense sur l’antenne. non mais! c’est qui la patronne!

 

 

 

 

 

Bonjour tout le monde !

Classé dans : les inclassables — vanessalala @ 9:39
 

123456
 
 

JOURNAL D'UNE PUTE SOUMISE |
Petit Rayon de Soleil Colom... |
wwwfelicieh |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | L'Univers d'un Naevus
| Tales of Bakayaël
| Mon spectacle de vie