les histoires de Lala

ici ou la bas… les histoires de Lala

 

En vrac 5 mai, 2011

Classé dans : philosophie de comptoir — vanessalala @ 18:36

et bien en vrac je le suis… en vrac!

En vrac et en vrai, jsuis revenue sur facebook. J’ai un peu honte après ma sortie digne de la cérémonie des Molière mais… 4 semaines d’arrêt fallait bien se tenir au courant. Car oui en vrac je me suis fait monter de nouveaux airbag. Top la classe… en vrac et en clair j’ai des nouveaux seins. Que je kiffe.

En vrac toujours j’ai arreté de fumer ça fait maintenant 3 semaines. En vrai c’est la galère, mais en vrai jsuis super fière de tenir (pas comme la dernière fois où ça avait tenu a peine une semaine après une annonce pourtant digne de la cérémonie des César)

En vrac je boulotte je grignotte, je suis chocolatophile. Faut dire que Pâques est passé par là aussi. Pâques ou pas cap, moi j’ai choisi!

ilovechocolate.jpg

En vrac je shop’ et j’aime ça. Je passe un temps fou dans les boutiques à la découverte de mon nouveau moi du haut. Je suis un peu perdue, je ne sais plus trop ce qui me va donc je passe deux fois plus de temps. Et c’est de l’argent comme on dit. Mais… ça vaut le coup ce joli bonnet B

En vrac, j’ai moins de seins mais plus de ventre et ça ça a le don de me mettre en boule (c’est le cas de le dire)… Oh la jolie bouée, jsuis prête pour aller me baigner pas de souci. Le truc, c’est pas que j’ai plus de ventre qu’avant… C’est juste qu’avant je ne le voyais pas!

et puis en vrac autour de moi tout est en vrac… déménagement dans une semaine. Et vous savez quoi? Jsuis même pas enervée… nan…. Jsuis même super heureuse. En vrac je dirais que tous ces changements… C’est fatigant mais j’adore ça!

Et en vrac, vous ça va?

 

 

Facebook… c’est fini! 1 avril, 2011

Classé dans : philosophie de comptoir — vanessalala @ 18:07

Pour de vrai si si, et c’est pas parce que c’est le 1er avril je vous jure! En fait ça me trottait dans la tête depuis déjà pas mal de temps, ça avait même fait beaucoup rire mon Julien quand très solennellement je lui avais dit « tu sais je crois que je vais arrêter facebook »… J’ai une tête de geek à ce point là? Même aujourd’hui quand j’ai fait mes « adieux » personne ne m’a crue… Ok je sais j’ai mal choisi mon jour en ce 1er avril de potaches, mais pour de vrai, j’ai fermé mon facebook.

41593570773110113053n.jpg

Finito, enterré… Evidemment quand on ferme son facebook il faut savoir répondre à la question « pourquoi », et évidemment un « parce que » ne suffit pas (même si en vrai ça pourrait suffire!) Bizarrement on ne nous demande jamais pourquoi on s’inscrit; ou alors votre grand père de 80 ans qui comprend pas très bien à quoi ça sert (quoique la encore j’ai croisé des grand-pères qui maitrisaient grave le bouzin) mais quand on ose partir il faut toute l’armada d’arguments…

Non ça ne veut pas dire que je ne vous aime plus, non ça ne veut pas dire que ce que vous dites est forcément futile, non ça ne veut pas dire que je ne suis pas une fille sociable. Ca veut peut être juste dire que facebook ça prend beaucoup de temps, que pendant ce temps là je ne lis pas, je n’écris pas, je ne peins pas, je ne chante pas… Ca veut aussi dire que la communication est en train de changer et ça… c’est ce qui me fait peur par dessus tout. Avec facebook on tombe dans la facilité. Ah tiens facebook me dit que c’est l’anniversaire de machin, je vais lui faire un message sur son mur. Alors qu’il y a quelque temps encore on aurait pris le soin d’acheter une carte d’anniversaire, et d’ecrire un mot sur du vrai papier avec un vrai stylo… Même chose le 1er janvier sms+facebook et pas une carte de voeux dans la boîte aux lettres. Facebook nous rend fainéants, facebook nous éloigne (alors qu’on a l’impression d’être super proches, la preuve regarde je te poke!)

 500xbanfacebook.jpg
Sur mes 290 « amis » une petite vingtaine réactive. Toujours les mêmes, et souvent ceux qui me sont déjà proches (et qui forcement le resteront après) et que font les autres? Ils regardent, observent, épient, se moquent… en silence. Désormais ceux qui voudront de mes nouvelles devront faire un effort. C’est trop facile de savoir que j’ai changé de boulot, que je suis malade ou que j’aime toujours les New Kids on the block parce que c’est écrit sur facebook, mais ça ne nous rend pas plus proches pour autant

Alors attention je ne suis pas devenue une anti facebook du jour au lendemain, moi qui etais hier encore une hyper active de l’application…  Ca va forcement me manquer mais je fais un choix philosophique aujourd’hui. Je ne peux pas cracher sur la télé et passer des heures sur facebook. Je ne peux pas me tenir informée de l’actu uniquement par le prisme de facebook, je ne veux pas apprendre les bonnes ou les mauvaises nouvelles de mes amis via facebook (et c’est déjà arrivé!)

Nous sommes le 1er avril, j’ai fermé facebook… et c’est pas une blague j’ai un grand sourire!!!

PS: ne flippez pas je ne pars pas en Libye, j’ai juste fermé mon facebook… Mon téléphone portable fonctionne très bien, j’ai msn (pas1coincidence@hotmail.com), le blog aussi bien sur (c’est comme facebook mais en mieux) et même une adresse postale (ce qui parait dingue pour certains je sais)

 

 

 

 

 

loin des yeux, pas loin du coeur… 27 mars, 2011

Classé dans : philosophie de comptoir — vanessalala @ 18:12

Souvent on dit -à tort- « loin des yeux, loin du coeur ». J’aurais tendance à penser le contraire, et il me suffit de revenir dans ma ville de Nantes pour que ça se confirme à chaque fois.

Vendredi 10h30: « Nous commençons notre descente sur Nantes… le temps est ensoleillé et la température extérieure est de 13° ». Pas un nuage (ce qui est très rare), je ne rate donc pas une miette du spectacle vu d’en haut. Je repère la Tour Bretagne (elle est moche mais c’est un peu comme notre phare à Nantes) je survole le quai de la Fosse, la Loire, la place du commerce, et l’émotion est vive en passant au dessus des deux grues Titan. Oui je sais ça peut paraitre bizarre, mais j’aime ces grues, symbole du passé industriel de la ville…

 

nantesnaonedbretagnebreizh2.jpg

Sentir, ressentir, humer l’air, profiter de chaque détail, de chaque rue, de chaque place, de chaque rond point (et ils sont très particuliers les ronds points de Nantes!!! y’en a des petits, des grands, des carrés, des ronds, des doubles…), en prendre plein les yeux, sourire avec nostalgie car les souvenirs sont nombreux à Nantes. Je prends des photos comme une touriste, mais contrairement aux touristes mes photos à moi sont mes trésors. Une fois figé en jpg le souvenir est il plus tenace? Même pas sûre… »l’essentiel est invisible pour les yeux on ne voit bien qu’avec le coeur »

Et mon coeur me guide, mes émotions aussi. Je veux tout voir, tout capturer, comme si c’était la première fois. Ou la dernière… Je me promène, un petit sourire en coin, je regarde les gens et c’est comme si je les connaissais tous.

A Nantes il me suffit de quelques coups de fil pour retrouver en deux arrêts de tram tous ceux que j’aime. A Nantes je ne me perds pas (enfin pas trop…) et si je me perds après tout ce n’est pas grave, se perdre dans le vieux Nantes relève plus de la poésie que de la galère. A Nantes je croise toujours quelqu’un que je connais, à Nantes j’achète des cartes postales et je ne les envoie pas toutes pour en garder pour moi…

Nantes c’est ma ville. Incontestablement.

Beaucoup envient mon sud d’aujourd’hui, moi j’envie les nantais… Je n’ai pas eu de coup de coeur pour le sud. Pas encore peut être? Je fais enrager mes collègues quand je leur dis que Nantes est la plus belle ville du monde. Evidemment que non mais Nantes est la ville dans laquelle j’ai mes plus beaux souvenirs, là ou j’ai vécu des moments fabuleux. Y retourner c’est replonger avec délice dans ce bonheur. Et la quitter comme ce matin, toujours une déchirure…

Dimanche 11h45:  « Nous commençons notre descente sur Marseille, le temps est pluvieux et la température extérieure de 8° » Serait ce un hommage nantais?

 

 

 

Un an plus tard ou presque 29 novembre, 2010

Classé dans : philosophie de comptoir — vanessalala @ 10:59

Le blog était en jachère. Moi j’ai pas chomé depuis un an. Nouvelle vie, nouvelle ville. Me voici un 29 novembre 2010 en Provence. Sous un ciel bleu comme le chantait Marcel Amont (comment ça vous ne connaissez pas cette chanson! la culture voyons, la culture!!!)

J’ai quitté mes amis, ma famille, mes collègues. J’ai retrouvé d’autres collègues, d’autres amis et une deuxième famille. J’habite Aix en Provence, je travaille à France Bleu Provence, je découvre la Provence et je déteste toujours autant la lavande… de Provence.

Je me souviens de ce 2 mai 2010, quand je suis montée dans l’avion pour un aller simple et que mon amie Anneige m’a dit « respire un grand coup et saute à pieds joints dans ta nouvelle vie ». Ma nouvelle vie s’appelle Julien et c’est un mec bien. Ma nouvelle vie s’appelle Provence et je l’aime par intermittence.

Je reprends donc le blog, en cette période de fêtes et je vais tenter un pari fou… Faire un calendrier de l’avent ici, du 1er au 24 décembre. Pour vous faire découvrir mon Noël de Provence, les couleurs de Provence, les traditions de Provence.

Chaque jour une petite fenêtre, chaque jour une petite surprise….

Voici un avant gout, avec le calendrier de l’avent pas virtuel du tout, fait avec mes petites mains et que j’ai offert hier à Juliette, la nièce de Julien. Et j’en suis tres fière même!

photo5298.jpeg

 

Et n’oubliez pas…. mercredi…. début du calendrier de l’avent!

 

 

c’est a cause de facebook! 5 novembre, 2008

Classé dans : philosophie de comptoir — vanessalala @ 11:38

Oui c’est à cause de facebook si je n’ecris plus sur mon blog… Facebook c’est tellement… mieux? excitant? prenant? ENVAHISSANT???

                              martineperdsontempssurfacebook.jpg

chaque jour il faut entretenir son « moi social », dire ce que l’on fait, ecrire sur le « mur » de quelqu »un qu’on voit tous les jours (son collegue) ou qu’on a pas vu depuis 10 ans (une ancienne copine de college), mettre des photos, accepter la demande de machin qui veut que vous soyez dans le même « groupe » (la même communauté si vous préférez) que lui… exemple j’ai accepté les invitations suivantes: « je fais de la radio pourtant j’ai un physique de rêve » ou encore « j’ecris mes sms dans un français grammaticalement correct ». oui c’est assez drole en fait. alors ça peut paraitre tres voyeur, racoleur, tres « tiens regardez qui je suis » mais au final on y prend vite gout. moi j’adore y retrouver d’anciennes connaissances perdues de vue, et je decouvre aussi sous un regard different des gens que pourtant je pensais bien connaitre…

s’inscrire sur facebook c’est tres simple depuis que c’est passé en français, alors si ça vous dit vous aussi…. www.facebook.com et on reparle!!!

 

 

 

crapaud ou… prince charmant? 16 octobre, 2008

Classé dans : philosophie de comptoir — vanessalala @ 22:45

Un crapeau s’est installé chez moi. A vrai dire cela fait déjà environ 2 mois que la bestiole en question me fait les yeux doux, devant la porte d’entrée de la maison ou a l’angle du garage une fois la nuit tombée. et depuis 2 mois, je tourne de l’oeil en voyant les siens, globuleux et vides… et je fais des pieds et des mains (et surtout des pas de géant) pour l’eviter et ainsi rentrer chez moi.

Et voila qu’aujourd’hui le crapausore a carrement élu domicile à L’INTERIEUR de ma maison. Bon je vous rassure tout de suite il n’était pas installé sur le canapé à mater la télé. C’est dans le cellier que je l’ai découvert (ndlr: le cellier est une arrière cuisine pour ceux qui ne parlent pas le langage sud-loire-vendéo-vendéen). Première réaction: pousser un cri striiiiiident et refermer maladroitement la porte en faisant tomber tout ce qui se trouvait a ma portée… 2eme reaction: l’action. j’etais quand même venue dans le cellier pour étendre du linge, je n’allais tout de même pas laisser ce si joli petit pantalon que justement je voulais mettre aujourd’hui pourrir et moisir dans l’humidité de la machine a laver… Après mille précautions (et un balai de guerre dans la main) j’ai ouvert la porte et… il avait disparu! Mais ou es tu crapaud? OU ES TU BON SANG???? sous le meuble? dans le panier de linge sale?  Hors de question de faire la chasse au crapeau, j’ai récupéré mon linge, et ai gentiment ouvert la porte du cellier qui donne sur le jardin. Si le crapaud n’est pas trop con il doit bien penser que ses copines les grenouilles se trouvent de l’autre coté de mon jardin et pas sous mes boites de conserve!

Après ce moment qui selon moi a duré d’interminables minutes (alors qu’en realité il me semble ne jamais avoir ramassé mon linge en aussi peu de temps!), il m’est venue une drole d’idée… et si ce crapaud répugnant etait en fait…. un prince charmant…

                    crapaud1.jpg

Non mais c’est vrai… et si c’etait en fait un Prince des Mauges transformé il y a plus d’un siecle par une sorcière vendéenne? et pourquoi aurait ont inventé ces histoires de crapauds et de princes charmants? et si c’etait vrai???

Cela fait tout de même 2 mois qu’il me tourne autour, et il s’est bizarrement arrêté devant la machine à laver comme pour me dire « embrasse moi Vanessa et je vais transformer ta vie… fini les machines a laver, le repassage et la corvée d’aspirateur… avec moi tu vas devenir une princesse… « (des Mauges surement!)

A  l’heure qu’il est je ne sais pas s’il a quitté mon cellier (et si donc j’ai raté ma chance!) ou s’il m’attend toujours!!!

 

 

luttons contre la déprime d’automne… 27 septembre, 2008

Classé dans : philosophie de comptoir — vanessalala @ 20:41

Vous êtes crevés, vous n’avez pas trop le moral, vous avez envie de vacances, et vous ne pensez qu’a manger des cochonneries? alors c’est normal, vous êtes, vous aussi, victime de la fameuse « dépression d’automne », la depression saisonnière comme on l’appelle. Quand le soleil brille un peu moins et que le chef en demande un peu plus (quoi? pas le vôtre?)

                     automne.jpg

 Je crois que je suis déja légèrement touchée, je n’arrive plus a sortir de mon lit le matin (alors que généralement je suis dans la douche 1 minute a peine après que le réveil ait sonné…) et le soir je pique du nez a 21H30, je trouve que mes cheveux ne sont pas tres beaux (alors que ce sont les mêmes qu’il y a 15 jours…) c’est la phase « je m’aime pas trop ». Mais bon, rien de catastrophique encore, je vous rassure tout de suite.

Alors avant que le mal ne me touche de trop pres, avant que vous ne soyez touchés vous aussi voici quelques idées anti morosité.

1. Vu que le soleil a décidé de faire du rab’ (en même temps il a pas tellement bossé cet été) PROFITONS EN… invitez ou acceptez l’invitation d’une copine pour un dejeuner en terrasse. 2 petits muscadets plus tard, vous verrez c’est le bonheur (merci Laure pour ta lumineuse idée!!!!)

2. Quitte a entrer dans l’automne, faisons le gaiement, et aux fourneaux!!! ressortons les recettes de grands mères. A nous les boeufs bourguignons, les blanquettes de veau, les raclettes et tartiflettes en folie!!! Bon ok avec modération mais puisqu’on a envie de manger, autant manger du bon!

3. profitons en pour bouger. car les bonnes résolutions de janvier ne sont pas encore d’actualité et celles de la rentrées pas encore adoptées! C’est le moment pour une ballade en solo, duo voir plus si affinités. C’est une occasion en or pour faire de belles photos, car l’automne c’est parfois joli quand on se donne la peine de regarder.

4. C’est le moment pour se cultiver… et si on allait au musée? et si on allait -enfin- s’inscrire a la bibliothèque, et si on achetait des livres, des CD? Y’en a des tonnes que je veux lire (si possible pas trop tristes parce que sinon elle va vraiment venir la déprime d’automne!) mais un bon livre quand on le referme, ça fait un bien fou…

5. et pour les portefeuilles qui en ont les moyens, un ptit tour chez le coiffeur, un peu de shopping et ça toutes les femmes vous le diront, c’est LE truc anti déprime!!!

6. Enfin, préparons déja nos prochaines vacances! car en plus de nous changer les idées nous ferons a coup sur  de chouettes economies! le train en prem’s réservé longtemps a l’avance ça soulage le porte monnaie, même chose pour l’avion. ce sera des sous en plus pour en profiter au bon moment…

7. et allez une ptite dernière… prenons des nouvelles de nos vieux amis. ceux qui sont loin, ceux qu’on ne voit pas assez souvent, ceux qui comme nous n’ont plus le temps. un coup de fil, une jolie carte, au pire un mail. Ca fait plaisir. et quand on fait plaisir aux autres, on se fait plaisir a soi.

SUR CE… FINI LA MOROSITE! vive l’automne… et a quand vous voulez pour une raclette party!

 

 

ah les chiffres…. 16 septembre, 2008

Classé dans : philosophie de comptoir — vanessalala @ 22:23

Hier j’ai découvert un bouquin qui depuis me passionne. Il s’appelle « Numbers » (de Nicolas Fauveau citons le tout de même) et franchement pour une fille qui comme moi est allergique aux chiffres, aux maths, aux calculs, aux comptes, aux additions et pire aux divisions… pour une fille qui n’arrive pas pas a compter autrement que sur ses doigts, pour une fille obligée de faire des dessins pour voir a quelle heure un match de foot se termine (3/4 de camembert + une pause de 15 minutes + un autre 3/4 de camembert) c’etait comment dire pratiquement improbable pour que j’ouvre un bouquin dont le titre etait « Numbers ». Et pourtant c’est ce qui s’est passé. je l’ai ouvert, je l’ai ramené a la maison et je le lis!!!

 

                                    chiffres.jpg

 evidemment il n’est pas question de chiffres proprement dit, mais plus exactement de petites anecdotes liées a ces chiffres. voici quelques exemples….

- Vincent Van Gogh a vendu 1 tableau de son vivant

- 3 personnes seulement ont accès a la liste secrète des ingredients entrant dans la composition du Coca Cola

- 5% des hommes en Angleterre avouent porter les mêmes sous vetements toute la semaine

- la moustache de José Bové pousse de 7 millimètres par semaine

- Le Six Minutes de M6 dure 11 minutes

- Dans leur vie sexuelle, les français ont en moyenne 16 partenaires

- seuls 23% des jeunes mariés font l’amour durant leur nuit de noces

- couper un cactus dans l’etat de l’Arizona est passible de 25 ans de prison

- 32% des français qui roulent en Peugeot ont voté Sarkozy lors de la dernière election presidentielle

- sur cent téléspectateurs, 39 vont aux WC pendant la pub

- 44% des français déclarent aimer les carottes rapées

- un etre humain verse en moyenne 65 litres de larmes au cours de son existence

- nous passons en moyenne 96 heures par an dans les files d’attente

- si vous demandez a cent personnes de nommer un outil et une couleur, 98 d’entres elles vous répondront « marteau rouge »

 voila quelques exemples je me suis arretée avant 100 mais ça va jusqu’a 365 avec une page pour chaque chiffre (ou nombre), evidemment ça ne sert a rien, ça ne rend pas plus intelligent, mais ça peut faire son petit effet dans une soirée ( a condition de s’en souvenir ce qui n’est pas du tout mon cas!)

bon promis je vais me remettre a lire de vrais livres avec des phrases et des mots intelligents et peut etre aussi que je vais écrire le mien… j’y pense jour et nuit en ce moment… (pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, le synopsis est dans la categorie « philosophie de comptoir » c’est l’article « marc levy c’est moi ») je vous tiens au courant evidemment!!!

a bientôt pour de nouvelles aventures (promis je vais essayer de faire mieux qu’un article tous les 1000 ans!)

 

 

 

 

 

nouvelles en bref… (bref… faites votre marché!) 17 août, 2008

Classé dans : philosophie de comptoir — vanessalala @ 0:52

journal.jpg 

 - les vacances sont terminées, j’ai repris le boulot aujourd’hui avec une soirée foot. le FCNantes n’a toujours pas gagné. mais il n’ont pas perdu. match nul 1/1 face a Monaco. prestation perso moyenne, mais c’etait la reprise, promis je ferais mieux la prochaine fois… (tout ça parce que j’ai pas pu aller m’assoir sur les genoux d’Olivier Quint alors qu’on m’avait quasi promis la beaujoire ce soir. mais non j’etais sagement assise sur un fauteuil -confortable certes- mais en studio et pas a la beaujoire!)

- j’ai voulu prendre une barre chocolatée dans un distributeur. oui je sais c’est pas bien pour ce que j’ai. mais ce n’est pas la culpabilité qui a fait que je n’ai pas pris ladite barre chocolatée. non j’ai juste eu peur en voyant qu’il etait ecrit dessus « gagnez un voyage dans l’espace ». nullement envie de m’envoyer en l’air… surtout peur de pas revenir. tout ça a cause d’un péché de gourmandise….

 - j’ai vu Batman en vrai… non pas le film, le VRAI Batman!!! une chauve souris m’a tourné autour pendant que je fumais ma clope. j’ai pas pu voir ses yeux…. je ne saurais donc jamais s’il ressemble vraiment a Julien lepers!

- j’ai cuisiné comme une furieuse. faut dire aussi que papy et mamie m’avaient gaté coté matière première…. des cageots plein de legumes de leur jardin… betteraves, pommes de terre, carottes, les premiers poireaux, des tomates enooormes (papy serait il le nouveau Lance Amstrong?), courgettes, salade, persil et thym… a moi la ratatouille, la quiche aux poireaux et la soupe de betteraves… miam!

- j’ai lu! ouiiiii des vrais livres et pas des magazines de petasses… « calcio mon amour » tout d’abord, d’Alessandra Bianchi. l’italienne de l’équipe du dimanche de canal+, celle qui…. enfin bref. je ne vais pas parler d’elle je vais m’enerver mais plutôt de son bouquin que j’ai dévoré en 5h non stop!!! je vous jure que c’est vrai. de 22h30 à 3h30 du mat’ sans m’arreter tellement c’etait bien. l’histoire d’une petite fille qui decouvre le foot et qui aime follement ça, contre l’avis de sa maman qui fait tout pour l’eloigner des terrains (mais pourquoi donc a votre avis?). la petite fille va s’imiscer dans le milieu et reve de devenir journaliste sportif. ça ne vous rappelle pas quelqu’un? c’est avec beaucoup de tendresse que j’ai posé le roman dans la bibliotheque…. en me disant que peut etre un jour… l’autre bouquin, est un peu plus chiadé niveau style. c’est « pas ce soir je dine avec mon père » de Marion Ruggieri. la fille de qui vous savez. difficile de resumer le truc. une fille qui sors avec des mecs qui ont l’age de son père. et un père qui a des conquetes plus jeunes que sa fille. un roman sur « la confusion des ages » comme disent les critiques. drole, pertinent, percutant et bien ecrit (j’ai même decouvert des nouveaux mots!)

- demain dimanche premier match amical de mon equipe de foot qui, je le rappelle, est brillamment montée en DRH. mais je ne vais pas pouvoir y assister. j’ai les amis de la plage (ouaiiiiis mon emission préférée avec les chaises qui font mal au cul et les bernard qui te reluquent du coin de l’oeil en bavant… ou pas!) a preparer… venez me soutenir nous sommes à bretignolles sur mer lundi et mardi et a la baule (beurrrrrrk) jeudi et vendredi. oui je sais je l’ai deja dit mais bon… j’ai tellement pas envie de la faire cette !)f  d’emission!

- je me suis fait un apres midi « filles ». trop bien. il y avait Nancy, Peggy, Elisa et moi. et on a papoté de trucs de filles en mangeant du gateau au chocolat et en buvant de l’orangina. truc de filles quoi! j’ai cru qu’Elisa (que je n’avais pas vu depuis longtemps) s’etait fait refaire les seins(un coup de gonflette au silicone quoi!) en fait elle etait juste enceinte! ouf… mais impressionnant!

- ah oui j’allais oublier! j’ai fait un rêve trop bizarre… qui en dit long sur mes envies professionnelles…. Alexandre Bompard (ex chef des sports de canal maintenant patron d’europe 1… ) m’appelait pour me dire qu’il avait écouté ma soirée foot et qu’il avait adoré (bein voyons!) et qu’il m’engageait pour co presenter le multiplex avec Alexandre Ruiz (qui en plus d’etre un modèle professionnel pour moi est aussi une bombe sexuelle!!!!) y’a des moments ou je m’inquiete toute seule. non seulement il y a tres peu de chance pour qu’un jour Bompard s’interesse a nos soirées sport ( a moins d’etre séquestré a Chateaubriant ou a la Loge Fougereuse et d’avoir pour unique compagnon un poste de radio forcement branché sur nous!). Mais bon en supposant qu’il ecoute (on sait jamais….) la encore il y a peu de chance pour qu’il reste sur le cul…. et en supposant une fois encore qu’il aime bien, je ne vois pas trop comment du jour au lendemain je me retrouverais a animer une emission avec Alexandre Ruiz qui, soit dit en passant, nous manque terriblement à Jour de Foot! On en parlait encore tout a l’heure avec Flo, depuis qu’il est parti c’est plus pareil. son remplaçant est bien coiffé (Alexandre ne l’etait jamais ou alors grace a un pot de gel entier!) bien rasé (il ne l’etait pas et ça faisait tout son charme), il bafouille tout le temps (pas Alex) cherche ses mots (pas Alex non plus ou alors c’etait rare) et surtout, surtout, il n’a pas le charisme et le peps qu’Alexandre dégageait… du coup on regarde  un peu a contrecoeur (et on a rien contre vous nouveau monsieur jour de foot dont j’ai déja oublié le nom… c’est juste que c’est pas pareil)

allez les filles(et les gars aussi, j’en connais hein!) juste pour vous faire baver un peu, voici Alexandre Ruiz… (avec qui peut etre un jour je presenterais une emission…. ne dit on pas que certains rêves sont prémonitoires?)

 

ruiz.jpg je bââââââââââve!!!!!!!!!!!!!!!!!

plus serieusement je ne l’aime pas parce qu’il est beau mais parce qu’il est bon! je tenais quand même à le preciser…. parce que ça faisait un peu « hihi il est trop beau mdrmdr »

 

 

 

 

c’est fou ce que le temps passe vite! 8 août, 2008

Classé dans : philosophie de comptoir — vanessalala @ 17:18

 

 temps.jpg

 

vous avez ecrit, réclamé, commandé, supplié… vous m’avez demandé si j’étais morte (dieu merci, non pas encore) ou si j’étais en vacances (oui ça c’est vrai!) et pourquoi je n’ecrivais plus depuis maintenant plus d’un mois… et bien je vais vous la donner la raison, je n’avais plus le temps! je vous jure que c’est vrai, débordée la fille! il y a eu les 15 premiers jours de juillet en vacances (glandouille terrible trop bien) puis « les amis de la plage » a la radio. que je vous explique. la direction envoie 2 pauvres animateurs qui n’ont rien demandé sur les plus beaux endroits touristico-balnéaires de loire atlantique ou de vendée. a priori comme ça ça parait sympa. oui mais en fait, non pas trop. t’as un boulot de preparation de malade (4 invités par jours et 2 quizz), des kilometres de routes (a multiplier par deux vu mon sens de l’orientation hyper développé comme tout le monde le sait!), ensuite tu passes 2h30 assis sur des chaises de salon de jardin en fer forgé qui te font mal au cul, tu cours apres les invités (quand ils viennent) tu réponds poliment et avec le sourire aux gens qui viennent juste pour voir ta gueule (« aaaaaaah c’est vous??? je vous voyais pas comme ça!!! » Et oui, désolée Maurice je ne fais pas 1m75, je ne suis pas blonde et je ne pèse pas 45 kg! arrete de fantasmer!) et apres faut se retaper 2heures de route (et l’angoisse de se planter même au retour) rebosser pour l’émission du lendemain etc etc…. heureusement les autres vacances sont arrivées. mais avec elles un mariage a finir de boucler. mariage de ouf, trop bien, la fiesta pendant 4 jours, mais pas le temps de penser au blog vous imaginez bien! le mariage c’etait samedi. on est vendredi, je me remets tout juste! il me reste un peu plus d’une semaine de vacances, cette année on ne partira pas, pas le temps (ça ne s’invente pas), pas assez bien organisés, et l’entrainement reprend lundi (aaaah c’est dur de vivre avec un grand sportif à la maison!) du coup je vais me faire quelques virées par ci par là, n’hésitez pas à me faire signe…

 

12
 
 

JOURNAL D'UNE PUTE SOUMISE |
Petit Rayon de Soleil Colom... |
wwwfelicieh |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | L'Univers d'un Naevus
| Tales of Bakayaël
| Mon spectacle de vie